MikaelPiot.fr

MikaelPiot.fr








Aucun commentaire
Facebook Google Plus Twitter



Rappel de la définition de BAD : Base Autonome Durable, autrement dit un lieu de repli sécurisé en cas de problème ou de catastrophe à grande échelle.

Certains confrère ont plusieurs BAD, mais d'autres, pas du tout (du moins pas encore).

Généralement il s'agit d'un terrain (un champs, une prairie...) préparé depuis un bon moment avec ses quelques cultures, outils et accessoires. Un peu comme un terrain de camping quoi.

Mais que faire quand vous n'en avez pas? On va y réfléchir ensemble, vu la conjoncture, c'est pas négligeable.

J'ai toujours pensé qu'on aura bientôt une troisième guerre mondiale dans laquelle la Russie serait impliquée directement. Vous pouvez rire, citez-moi un seul siècle sans une seule guerre aussi grande ou petite soit-elle? Voila, donc on se tait.

Avec les tensions entre Trump et Poutine en ce moment, il faut être préventif donc. Que faire si vous n'avez aucun endroit où aller à part rester chez vous?

Je pars sur 3 points primordiaux dans ce cas : A.L.D. pour :

Anticiper :

N'attendez pas pour stocker des vivres chez vous, pour plusieurs mois, ça ne coûte pas grand chose d'acheter 10kg de pâtes, autant de purée et de riz. C'est le minimum syndical et se conserve bien. Pareil pour l'eau, n'attendez pas pour stocker votre eau, ou plutôt vos bidons de 20L d'eau de javel inodore à 6% (pour purifier votre eau, je ferai un article la dessus très vite aussi). N'attendez pas pour avoir une armoire à pharmacie non plus.
Que se passera t-il en cas de problème? La population se ruera sur les grandes surfaces et magasins. Autant de danger inutile.

Localiser :

Il est très important d'avoir su prendre le temps de localiser toutes les fermes, usines et entreprises pouvant dépanner. N'attendez pas.

Discrétion :

Sachez être discret concernant vos intentions et vos études autour de chez vous.Une population à l'agonie est prête à tout pour survivre...

Voila, des règles simples mais 99% de la population se laisse vivre pour le moment et criera aux abois le jour J, vous êtes prévenus....




Facebook Google Plus Twitter


Aucun commentaire
Facebook Google Plus Twitter



Bon ben voilà, j'ai découvert via Timo un nouveau réseau social qui existe depuis quelques mois: Mastodon.

Bon pour faire simple, Mastodon, c'est comme Twitter mais en libre et en mieux : Il est open-source !

En gros, il suffit de choisir une instance, ou une adresse dans la liste si vous préférez, vous vous créer un compte et voilà!

Attention, des centaines d'inscriptions par heure, certaines instances ont cessé de prendre des inscriptions, mais peut importe puisque quand vous êtes connecté, elles communiquent toutes entre elles!

Tiens si vous voulez me suivre d'ailleurs, c'est par ici que ça se passe!

En vous attendant, je me poile!




Facebook Google Plus Twitter


Aucun commentaire
Facebook Google Plus Twitter



Sérieusement, je peux pas supporter...

La plupart du temps, l'on a affaire à des Q.I. d'huitres qui se chamaillent pour des conneries pas possible.

J'avais regardé les débuts de la toute première en france, "loft story" avec Lohanna et les autres pignoufs. Pitoyable.

On paie une redevance pour voir des abrutis voyager, sans une once de culture dans le crâne, et en plus tous frais payés.

Si, y'en a deux que j'ai regardé et que je regarderai avec méfiance, la première se passe chez nous, on colle 10 blaireaux et 10 dindes sur une ile et il doivent survivre coute que coute.

Mais en france, quand on doit urgemment trouver de l'eau pour tenir jusqu'au lendemain, il est visiblement préférable de s'allonger sur la plage pour bronzer en laissant chercher les autres.

La deuxième se nomme "Alone", se passe aux states, et on pose 10 mecs sur une ile qui est une vraie jungle et qui n'a rien a voir avec une plage de Haïti. Ils sont séparés les uns des autres par 6kms et ont le choix à 10 objets dans une liste de 40. Il y a de tout, une gamelle, une hache, un arc, une pelote de ficelle, un firesteel (outil pour allumer un feu), etc, etc... Ils doivent porter eux-mêmes leur caméra et ont systématiquement un téléphone satellite en cas d'urgence et une bombe lacrymo contre les grizzly.

Je vous assure que cette série déchire, n'est pas du chiqué, et est remplie de danger. D'ailleurs, le tiers des participants abandonne dés le second jour car ils ont eu une trouille pas possible la nuit à cause d'un puma ou d'un grizzly à quelques mètres d'eux.

Ils doivent avoir une bonne connaissance de la survie, se fabriquent un abri comme ils le peuvent, souvent ils prennent par défaut sur les 10 objets, une bâche, de la ficelle, une hache , un firesteel et une petite casserole. Le minimum pour se faire rapidement avant la tombée de la nuit, un feu, bouillir de l'eau et un toit provisoire. Pour se nourrir, démerde-toi! Algues, champignons, plantes, chasse, pêche,pas facile dans la jungle.

regardez l'épisode un, je suis sûr que, comme moi, vous allez adorer!

https://www.dailymotion.com/video/x3q1e1s




Facebook Google Plus Twitter


Aucun commentaire
Facebook Google Plus Twitter



Pas évident de se rappeler comment et avec quoi on faisait sur internet au début!

En ce qui me concerne, on a commencé avec AOL (Arnaque OnLine, avec ces fameux CD de connexion gratuits dans les magasins), un forfait de 50h par mois, c'était cher, et on arrivait vite au bout, au delà, la minute était surtaxée. D'ailleurs on regardait sa montre et on notait sur un calepin le temps qu'on passait dessus pour rester dans le forfait. On avait un bon vieux modem et son bruit de connexion horrible, bien sûr on ne pouvait pas utiliser le téléphone fixe pendant ce temps car ça pompait sur la même ligne! J'ai eu la chance (haha!) de passer à une révolution à l'époque, AOL illimité pour 99 francs par mois (voir premier lien plus haut), et ça a eu le même effet que Free avec son forfait mobile à 2h : trop de demande, et AOL n'arrivait pas à suivre, du coup, on était déconnecté toute les 30 minutes, génial pour de l'illimité hein? M' enfin j'avais un petit soft qui simulait une déconnexion-reconnexion toutes les 29mn et 30sc, pawned! Puis de mémoire on est passé à Wanadoo qui était par la suite plus intéressant, puis Alice et enfin, Free aujourd'hui parce que je trouve leur matos vraiment complet (mais pas parfait).

Et on faisait quoi avec toute cette bande passante de malade à tel point que ça allait plus vite d'aller acheter un CD 2 titres à Leclerc? Allez, je chauffe les neurones, c'est parti!

On lisait nos mails avec le logiciel fourni avec le cd d'internet, AOL et au pire, on utilisait Outlook. Par la suite, nous les jeunes utilisions un outil de communication qu'on adorait et qui était devenu THE logiciel à avoir : MSN Messenger qui permettait de discuter instantanément comme sur facebook (En parallèle on utilisait aussi Caramail pour lire ses mails). J'avais un petit soft assez puissant pour la discussion instantanée : ICQ (qui existe toujours mais méconnu du public, on trouvait des contacts du monde entier en tapant des noms aléatoires).

Les moteurs de recherche faisaient plus ou moins leur travail, Yahoo qui puait un peu, puis Lycos (va chercher!) et surtout je trainait sur Altavista qui était le plus gros moteur de recherche de cracks et numéros de série pour logiciels (qui étaient très facile à cracker à l'époque).

On y connaissait rien aux ordinateurs qui étaient très chers, et un jour j'ai eu mon premier pc qui en fait était un apple (aaaarg!), je ne savais pas trouver de jeux dessus, j'aurai pourtant pu avec un type de mon lycée qui était un apple-addict, un pur neird qui a d'ailleurs créé un logiciel qui manquait sur mac, Epoxy de mon ancien ami JumpIfNotZéro sur son site! Bon, cet ordi était un cadeau d'occaz qui valait cher de mes parents, je n'arrivais à rien dessus à part télécharger et jouer au seul jeu installé dessus : Prince of Persia!

D'ailleurs en parlant de jeu, mon tout premier jeu en ligne qui passait sans trop de souci était "Delta Force", c'était laid, très laid, avec un décalage dans temps de 2 secondes à cause du bas débit. Pour tuer quelqu’un, fallait deviner sa position 2sc avant qu'il y soit, j'aimais bien quand les gens se cachaient et ne bougeaient plus, ça facilitait le travail! Il n'y avait encore pas vraiment de tricheurs à cette époque. Je rageais un peu car je ne pouvais pas jouer à counter-strike pour les mêmes raisons et en plus le mac était trop léger niveau puissance.

Sinon on était assez limité dans l'utilisation d'un ordi parce qu' encore une fois on n'y connaissais rien, j'ai créé ma première page web qui s'appelait je crois webcoyote.fr.st, en utilisant un nom de domaine gratuit en fr.st en échange d'une petite banderole en haut de page. Je ne connaissais rien au langage de programmation et je me cassais les pieds à placer du texte et des images avec word (je sais j'ai honte).

Principalement, on téléchargeais comme des porcs sur le réseau p2p avec des logiciels comme emule, shareazad, edonkey ou limewire. On mettait 30 minutes pour un moreau de musique et 4h pour un film de qualité merdique mais on s'en foutait, on était libre!! Il n'y avait pas hadopi qui surveillait, entre autre. D'ailleurs, j'ai connu la naissance du format avi et xvid alors qu'aujourd'hui, je favorise largement un téléchargement d'un mkv pour sa qualité, en même pas 10mn pour une taille de 8 Gigas environs (700mo pour un avi, 0,7 Giga si vous préférez).

Je m'amusais comme un petit fou aussi à trouver des chansons rigolotes ou paillardes, les tabous disparaissaient!

Et vous, ça vous rappelle des souvenirs? :D




Facebook Google Plus Twitter


Aucun commentaire
Facebook Google Plus Twitter



Je vois pas mal tourner en ce moment une polémique à propos de l'humoriste Kev Adams dans un sketch ou il est déguisé en caricature de chinois, avec un fort accent similaire.

Il serait donc raciste! Ben merde, ce pays est plus atteint que je le pensais, il est juste irrécupérable! Si il y a à mon goût un métier où l'on peut parler de tout sans être lynché, c'est bien celui d'humoriste!

Ben non, les gens veulent la guerre, pour un rien, gratuitement, parce qu'ils s'emmerdent!

Soyons clair, je n'aime pas Kev Adams, tout comme je n'aime pas vraiment Dieudonné (plus depuis qu'il a quitté Elie Semoun, je ne le trouve juste plus drôle du tout), mais qui vous force à les regarder eux ou leurs spectacles???

Ok, Dieudonné à dit des choses très provocatrices, mais ses shows sont généralement dans la catégorie "humour", alors peut-on le blâmer comme on blâme un politicien qui lui est plutôt drôle quand il doit refléter le sérieux?

Et cette mode de crier au racisme quand ça arrange, ça me gave tout autant. Ça me rappelle les States on pour un rien on peut poursuivre n'importe qui, juste pour le pognon, le coups de pub ou faire chier le monde.

Autre contre-exemple, un humoriste français d'origine chinoise que je kiffe vraiment, les humoristes ont tous leur style (Dubosc joue souvent le charmeur raté par exemple), ben lui il se moque des algériens. Mais comme il a grandi à côté de Jamel Debouze qui est aussi algérien et qui rigole de ses sketchs, ben ça passe. Je trouve ça très hypocrite, on ne peut donc pas rigoler de n'importe quoi et de n'importe qui?

Pour conclure, je poserai donc la question, Coluche était-il donc lui aussi raciste?

Ben si je suis votre raisonnement, il l'était car il faisait de l'humour sur les belges, les africains, les suisses, les chinois, les arabes, les blancs, les noirs, les jaunes, les bleus, verts, rouges, bref, tout le monde.

Ben non, Coluche est une légende vivante qui se moquait de tout le monde pour réveiller les consciences, un généreux gueulard plein de philosophie, comme moi mais en moins moche :)




Facebook Google Plus Twitter


4 commentaires
Facebook Google Plus Twitter



Un complément de mon article sur la déchéance du comportement humain.

Mon voisin, un retraité de 77 ans, pas méchant pour deux sous mais trop courageux pour son âge s'est fait agressé par 4 jeunes alcoolisés bien connus des forces de l'ordre ce vendredi 24 .

Je sirotais un café avec un pote chez moi et comme par hasard cette fois je n'ai rien entendu. Au moment ou j'ouvre la porte pour lui dire au revoir, on voit 5 jeunes devant un vieux, jeunes de types "wesh ma couille" sponsorisés par Adidas.

Tout de suite, on se doute qu'il se passe quelque chose et chez moi, il est hors de question de voir un vieux se faire emmerder, on se fixe et on les observe à 20 mètres devant chez ma porte. Ils étaient tellement près qu'on les entendait parler:

Faut déposer plainte et appeler les flics, faut pas laisser ça comme ça

, disait l'un des jeunes. Le vieux se retourne vers nous et me fait signe de venir, me connaissant bien.

Il nous explique qu'ils faisaient du bordel devant chez nous, qu'il est sorti une première fois pour demander de cesser de faire du bruit (scooter y compris) qui lui a valu un "casse-toi vieux con". Le papy retourne chez lui et revient avec son appareil-photo mais les types lui arrachent des mains et éclatent l'appareil en subtilisant la carte-mémoire et s'en prennent à lui avant de déguerpir.

A préciser aussi qu'ils étaient 9 au début, deux groupes assis ensemble mais quand les 4 cas sociaux on commis leur méfait, les 5 autres jeunes ont tenté de calmer la chose et sont restés pour témoigner jusqu'à la gendarmerie tout en craignant les représailles, chapeau les gars!

On a fait le 17, et ils ont été très rapide puisqu'il sont arrivés 15 à 20mn après le coups de fil (bwahaha).

Les gendarmes n'ont pas mis bien longtemps pour les retrouver puisque le surlendemain on lui demande de venir pour une confrontation en face des menottés qui n'ont rien de mieux à dire qu'ils ne se rappellent de rien à cause de l'alcool.

A savoir qu'ils ne se sont pas excusés, n'ont pas rendu la carte-mémoire et n'ont pas l'intention de repayer un appareil-photo neuf.

L'affaire va en justice pour agression caractérisée en bande sur personne du 3ème age.

Alors, suis-je toujours intolérant ou les autres irrespectueux?

Une chose est sûre, si on avait entendu ce qu'il se passait (à 2mn près), comme je l'ai dit au gendarmes, c'est moi qui serait en garde à vue car je me serai occupé des types avec une masse et je leur aurai broyé les genoux afin qu'ils finissent leur vie tranquille sur des roulettes.

On ne frappe pas un papy ou une femme....




Facebook Google Plus Twitter


Aucun commentaire
Facebook Google Plus Twitter



Une fois n'est pas coutume, si d'habitude je lis ce qui est scientifique, je vais pour une fois partager un savoir vital.

Si comme moi vous êtes un survivaliste, vous devez absolument savoir comment faire sauf si vous préférez attendre les secours désespérément en cas d'alerte extrême au nucléaire (fuite ou explosion d'un réacteur ayant pour conséquence une dispersion dans l'air de l'iode radioactif).

Une seule façon de se laisser une chance : l'iodure de potassium.



Première question, c'est quoi et ça fonctionne comment?

L'iodure de potassium (KI - voir tableau périodique des éléments) est à prendre avant l'exposition à l'iode radioactif, ou juste après. Son principe est simple, saturer la thyroïde qui absorbe toutes iodes qui trainent pour ne plus laisser de place à l'iode radioactif qui sera majoritairement évacuée par les urines. C'est brièvement expliqué mais le résultat est là.

Attention ! Ne pas confondre Iodure de potassium et Iodate de potassium qui n'ont ni la même masse volumique, ni le même pourcentage massique de potassium !


Où en trouver et est-ce légal?

Oui, il est tout à fait légal de s'en procurer, et je vous le recommande. Pourquoi? Parce qu'en état d'alerte, si (je dis bien si) le gouvernement décide de distribuer des cachets d'iodure de potassium, ca sera en quantité très limitée, par personne, à la dernière minute, et ce sont les plus proches de l'incident qui seront servi les premiers à en avoir, alors deux solutions, soit on vous en apportera plusieurs jours après les premiers servis, soit on vous demandera d'aller en chercher en pharmacie qui seront à sec ou pratiquement car elles auront été prises d'assaut par la population.

Je vous recommande donc d'acheter soit des cachets prêts à l'emploi mais plus cher (entre 20 et 40€ la boite de 14 cachets environ ce qui fait cher mais pourquoi pas pour la simplicité) soit une boite d'iodure de potassium par exemple de 100gr pour faire vous même vos cachets (50€ max. le kg, de quoi tenir presque 2 ans. Ça se vend aussi par 10gr en pharmacie normalement.

Si vous préférez en acheter, les sites ne manquent pas, ici ici ou encore mais y'en a d'autres.


Comment fabriquer ses cachets?

Attention, il ne s'agit pas d'un jeu et il vous faudra une balance pesant au millième de gramme (3 chiffres après la virgule), ça se trouve facilement pour pas cher et servira pour d'autres compositions/fabrications.

Les gélules vides se vendent en pharmacie, ça ne vaut quasiment rien.


Avec une boite de 100gr :

- Pour le premier jour, le plus important, une dose doit être de 100mg pour un adulte.
- Pour les jours suivants (tant que l'alerte dure), une dose de 15mg journalière par adulte.

- Pour les enfants, une dose unique de 65mg d'iodure de potassium.
- Pour les nourrissons, une dose unique de 32,5mg d'iodure de potassium.


Astuce : selon des confrères, il est plus judicieux de compléter les gélules avec du sucre blanc, pour alourdir les gélules et pour un goût/digestion plus aisé.


Conclusion :

Ça équivaut donc pour une boite de 100gr achetée à 100 doses pour le premier jour et 600 autres pour les jours suivants ou pour une famille de 2 adultes + 2 enfants, (/!\ attention pour les enfants la dose est différente voir plus haut /!\) permet de tenir durant environ 466 jours soit plus d'un an et demi de réserve et pour quelques euros seulement!! Théoriquement, il n'y a pas de péremption si les conditions de stockage sont optimales.

Voila, vous savez quoi faire pour sauver la vie de votre famille en cas de catastrophe nucléaire, le secret du survivaliste est là, il n'attend pas, il agit.

Vous pouvez si besoin me poser des questions plus bas en commentaires :)




Facebook Google Plus Twitter


3 commentaires
Facebook Google Plus Twitter



La question est simple et compliquée.

Je vais tenter de m'expliquer, je crois qu'il y a un peu des deux réponses dans la question.

Je suis en train de me faire l'ennemi des lycéens devant chez moi qui a mon goût, ne respectent rien.

Vendredi, quelques-uns d'entre eux allument des fusée et des pétards entre les voitures sur le parking, ne me demandez pas, la réponse est évidente, ces voitures ne leur appartiennent pas.

Obligé de pousser un coups de gueule énorme qui les a fait fuir, non pas pour le bruit, mais pour les voitures des gens. J'ai gueulé un "ET LES VOITURES BORDEL SI Y'A DE LA CASSE JE ME PORTE TEMOIN" ce qui a valu leur départ. Le plus rigolo la dedans, c'est qu'ils croisent ma femme qui ramènent les enfants de l'école et les entend dire de jolis mots tels que "connard" ou bien "laisse on s'en bat les couilles". Même pas le courage de venir le dire en face et le pire, même pas l'intelligence de se remettre en cause, non, je les ai dérangé donc JE suis le connard.

A l'instant où j'écris ces lignes, on est à peine lundi et un trou du cul vient au lycée avec une 125 custom. Il est en train de la prêter à tout son groupe de potes qui hurlent comme un prof de gym en regardant chacun leur tour un de leur pote faire le tour du parking en passant sous mes fenêtres. On en est à 18 passages toutes les 15 secondes et ça continue.

Suis-je intolérant si je leur dit d'aller faire ça plus loin? Et si j'avais un nourrisson en train de dormir, il n'aurait pas le droit à la tranquillité? D'ailleurs ai-je besoin réellement d'un motif pour avoir la paix? Le fait d'être dans une agglomération justifie t-il qu'on me broie les couilles gratuitement?

Ce parking devant chez moi est un nid à squatteurs et autres indésirables, faut dire que c'est le lieu idéal pour eux, éclairé la nuit, un abri de bus de 6m² couvert et une place folle pour faire les cons, même si il y a des voitures.

C'est tellement bien que les jeunes ivrognes et camés viennent publiquement assouvir leurs besoins ici à chaque fois. Et puis quel plaisir d'exploser tous ses cadavres de bières au sol alors qu'une poubelle est sous cet abri de bus...

Et je ne parle pas des sonos et caissons dans les bagnoles constamment.

Dans la loi, mon problème s'appelle le droit de jouissance et le trouble de l'ordre public, sans parler des articles concernant l'usage et consommation de stupéfiants, ainsi qu'un décret du maire pour interdiction de consommer de l'alcool sur la voie publique.

Alors moi aussi j'ai été jeune et j'ai fait le con mais :

- Je ne faisais surtout pas péter des explosifs ou fusées à proximité des bagnoles ou de la propriété d'autrui, par respect.
- Je ne restais pas sous les fenêtres de quelqu'un pour faire du bordel, à pieds, avec mon scooter ou ma 50 TZR.
- Je coupais l'ampli de 1200 watts dans ma voiture en ville pour ne pas me faire remarquer et ne pas gêner.
- Quand quelqu'un gueulais parce qu'on le faisait chier, on s'excusait et on allait plus loin en fermant notre gueule, on faisait pas les caïds en insultant et tenant tête.
- Tout simplement on ne donnait pas l'occasion de gueuler aux gens.

Alors oui, je deviens peut-être un vieux con, mais un vieux con qui respecte ses voisins mais qui ne peut plus vivre en ville, et encore, on est pas à Paris, mais à Bernay (seulement 11000 habitants).

C'est un endroit clé des squats de la ville mais aucune caméra dissuasive n'est installé, d'ailleurs peu de passage de la gendarmerie qui fait de moins en moins de rondes hors centre ville (d'ailleurs la dernière fois que je les ai appelé il était 4h du mat, 8 jeunes alcoolisés jouant avec un tazer et un couteau entre eux, prenant le toit de ma voiture pour un bar avec des bouteilles d'alcool et des verres dégoulinants, mais ils ne sont jamais venus), les résidents de mon quartier ont demandé mille fois (et depuis longtemps avant que j'arrive) un dos d'âne ou un radar même factice, mais la mairie pense que tout ça n'est pas nécessaire, sûrement parce qu'ils ne vivent pas par ici.

En tout cas en attendant, je ferai la guerre de la paix face à toute cette jeunesse qui ne cherche que l'affrontement et qui à mon goût ne cherche que les baffes qu'ils n'ont jamais eu étant gamin.

Ben oui, je suis peut-être de plus en plus intolérant, mais n'est-ce pas la faute des irrespectueux au final?

A vous de me dire en commentaire....




Facebook Google Plus Twitter


Aucun commentaire
Facebook Google Plus Twitter



Ne vous y fiez pas, le titre n'est pas moqueur ou ironique, mais bel et bien sérieux pour une fois.

Qui est cette dame me direz-vous? Personne. Enfin, jusqu'à aujourd'hui et ce malgré elle, et elle aurait bien voulu s'en passer.

Renée Cadiou est une dame qui du jour au lendemain reçoit une facture d’électricité de 8000€.

Alors que par logique, et avant tout par humanité, un employé EDF (oui je sais maintenant EDF s'appelle ENEDIS mais je m'en tape), pourrait venir constater quel est le problème.

Erreur technique, compteur défectueux? Erreur de relevé des index, erreur humaine? Erreur de secrétariat, comptabilité ou informatique, erreur interne?





photo lcdl



Ben non, EDF est pourtant clair, on paie d'abord parce que c'est-sûr-vous-devez-tout-ça-alors-chut-et-payez et une fois que vous aurez réglé, on verra si il y a réellement un problème.

Ça serait tellement pas professionnel de s'excuser auprès d'un client parmi des millions? Ben non, vous pouvez crever la bouche ouverte ma bonne dame et tant pis pour vous!

Puis vous pouvez passer dans l'Eveil Normand, dans le Courrier de l'Eure, BFMTV, TF1, RTL, on s'en tape apparemment.

Ben oui parce que contrairement à une petite société dans laquelle vous pénétreriez facilement pour aller mettre des baffes au gérant, là c'est mission impossible, et c'est le quotidien de Renée mais aussi de tous les clients de ce genre de boites fumeuses aux méthodes moyenâgeuses voire mafieuses.

Qui n'a jamais galéré pour joindre quelqu'un de compétent chez EDF? Qui n'a pas été jusqu'à se déplacer car au téléphone on vous raccroche au nez dés que vous haussez le ton pour défendre vos droits?

Et le pire, c'est que Renée Cadiou n'est ni la première, ni la dernière à se faire couper la tête sur la place publique par un bourreau sous haute tension sans avoir eu droit à un procès équitable :

https://www.google.fr/search?q=edf+facture+exorbhitante&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&ei=FonAWJXGF83S8AfuhbTAAw#q=edf+facture+exorbitante+site:www.60millions-mag.com&safe=off&*

https://www.google.fr/search?q=edf+facture+exorbitante+site:droit-finances.commentcamarche.net&safe=off&client=firefox-b&sa=X&ved=0ahUKEwj6jqvD_sfSAhVBfRoKHcSaD6sQrQIIKygEMAA&biw=1920&bih=915

Et si vous êtes courageux pour lire des mois de conflits :

https://www.google.fr/search?q=edf+facture+exhorbitante&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&ei=6onAWJPUDc3S8AfuhbTAAw


Et même la commune de Broglie à côté de Bernay a eu des soucis :

http://www.leveilnormand.fr/2013/10/19/edf-des-surconsommations-inexplicables/



Bref, honteux, scandaleux, dégueulasse, même, car renée Cadiou n'est personne et donc rien n'avance pour elle!

Mais bon, faut bien trouver l'argent pour le nouveau nom d'EDF, hein...




Facebook Google Plus Twitter


Aucun commentaire
Facebook Google Plus Twitter



Les temps changent et aujourd'hui sans s'en rendre compte, les gens ont pris des habitudes , des pensées et des comportements anormaux pourtant banalisés.



1 - La politesse n'existe plus

Quand dans un magasin, quelqu'un vous bouscule, quelqu'un vous passe sous le nez alors que vous êtes penché sur un rayon pour voir un produit, il ne s'excuse pas. Que dire quand vous êtes en caisse des gens qui vous tapent dans le cul avec leur caddie et vous collent à tout bout de champs comme si ça allait avancer plus vite? C'est ridicule, je laisse toujours un mètre entre moi et le client devant moi, il a le droit de respirer aussi comme tout le monde etl a dernière fois, j'ai dù demander au client derrière moi si il voulait mon code de carte bleue car il était collé à moi jusqu'au moment de payer. Aujourd'hui, c'est comme ça.



2 - La peur est présente

Petite expérience à faire, sortez à 3h du matin et promenez-vous jusqu’à rencontrer un groupe de jeunes. Vous sentirez un malaise, vous savez pertinemment qu'il y a une petite chance d'être emmerdé ou pire. Avec mon gabarit je n'ai plus peur de regarder dans les yeux, mais j'ai quand même dans ce cas précis mon cerveau qui tourne à 200 à l'heure en étudiant en quelques secondes la situation, le lieu et les personnages si je venais à me faire agresser. Oui, aujourd'hui, une femme qui sort la nuit va se cacher ou faire demi-tour si elle croise un groupe de personnes. Est-ce normal de baisser la tête de peur de représailles pour un simple regard? Sortir la nuit est-il interdit par la loi? Non, mais aujourd'hui, c'est comme ça.



3 - Le respect de son prochain est devenu un mythe

Une personne âgée qui tombe par terre, quelqu'un qui se fait agresser ou tabasser, quelqu'un qui essaie de dormir la nuit alors que des abrutis viennent se souler et faire la fête juste sous tes fenêtres, quel est le dénominateur commun dans tout ça? Plus aucun respect, plus aucune solidarité, personne n'aide, on peut tous crever.



4 - Une anarchie qui prend le dessus

De la racaille qui fait de certains quartiers des zones de peur et de non-droit, des peuples nomades qui saccagent ce qui appartient à autrui pour arriver à ses fins, des jeunes qui ont de plus en plus souvent une arme sur eux, blanche, électrique ou autre, on est plus en sécurité nul part, ce qui rejoint le point 2 cité plus haut. Mais aujourd'hui, c'est comme ça.



5 - Tuer quelqu'un choque de moins en moins


On se rend compte en lisant les faits divers trop nombreux que tuer ne fait plus peur, pire, leurs auteurs n'ont plus de remord pour leur(s) crime(s), et bien souvent il s'agit de motifs futiles, et recommencer leurs méfaits n'est pas un problème pour eux, mais aujourd'hui, c'est comme ça.



6 - Une justice injuste

Le détenu est le prince de son palais, mieux nourri, logé, diverti et protégé qu'un SDF crevant de froid dans son carton. Les prisons sont soit-disant trop pleines et il faut éviter de les remplir plus, elles ne font plus peur et y aller au moins une fois est symbole de victoire et de virilité pour beaucoup. En contrepartie, le citoyen lésé, tabassé, tué, violenté, violé qui ne demande qu'a vivre tranquillement se verra puni d'une lourde peine pour avoir tiré sur un cambrioleur afin de protéger sa famille ou pour s'être défendu. Le commerçant qui se fera braqué se verra condamné pour avoir répondu au feu par le feu. Mais aujourd'hui, c'est comme ça.



7 - Une politique de voleurs, d'égoïstes et de riches

Pondre des lois pour fliquer les gens à la manière d'un film de science-fiction, pour couvrir leurs propres intérêts et leurs privilèges en laissant crever de faims les honnêtes gens sous couverts de ne plus y avoir de sous dans la caisse du pays, tout en accueillant toute la misère du monde au frais du contribuable, aujourd'hui, c'est comme ça. Devenir patriote et penser d'abord que les français aimeraient qu'on écoute leurs problèmes avant ceux d'autres mondes, c'est dorénavant être raciste, mais aujourd'hui, c'est comme ça.



8 - Des croyances qui règnent

Un pays laïque qui est pourtant dirigé et gangréné par une ou plusieurs religion est un pays qui coule. On doit subir les signes religieux de chacun et se taire. On rejoint encore le point 2 cité plus haut, mais aujourd'hui, c'est comme ça.



9 - Un patronat qui recrute des esclaves

Travailler 50 ou 60 heures en étant payé 39h ou même 35h, en devant fermer sa gueule et en étant payé au prix le plus bas sous peine d'être licencié, parce que le patronat sait que le travail se fait rare, la main d’œuvre étrangère en France y est pour beaucoup, le chantage professionnel est devenu coutume mais aujourd'hui, c'est comme ça.



10 - Des français qui abandonnent

Parce que le français gagne de moins en moins d'argent en devant en donner toujours plus à l'état, parce qu'ils ne s'en sortent plus, parce qu'on ne les aide pas, il se sentent abandonnés et commettent des gestes inconsidérés pour arranger leurs problèmes, quitter le pays, faire violence, voler, et même tristement se suicider, mais aujourd'hui, c'est comme ça.



Vous pouvez n'être pas d'accord, c'est mon avis, mais je reste persuadé que fermer les yeux sur les problèmes du monde ne fait pas de vous quelqu'un de meilleur et de moi un monstre.




Facebook Google Plus Twitter